Anais Delaissez Boyer                                                                                                SIRET 80943621500028

HypnoSexo Terre Happy

Anaïs Delaissez Boyer

La sexothérapie

De nos jours la sexualité est encore un sujet délicat.

 

Difficile de l'aborder sans humour dans notre société très ancrée dans des fondements judéo-chrétiens.

Lorsqu'elle est de surcroit source de conflits, de peurs, de blocages, ou de douleurs;ou souvenirs d'expériences négatives voire traumatiques, il devient encore moins aisé d 'en parler.

 

Lors d'une consultation en sexothérapie, venez discuter sans tabou, de vos difficultés recontrées seul(e), ou partagées et dans le cadre d 'une thérapie orientée solution, venez trouver les clés du changement pour votre épanouissement intime.

 

Forte de 9 ans d 'expérience dans la victimologie sexuelle et formée entre autres auprès d'Alain Héril, je vous accompagne dans ce chemin, le votre.

 

(Intervention possible de soutien, de suivi ou de préparation pour confrontation avec agresseur devant tribunaux).

La Sexo terre Happy.... selon moi....

Je suis Anaïs.

Comportementale analyste.

Recevant dans mon cabinet,

Des gens en souffrance, en difficulté.

Questions du lien à la sexualité.

Travail sur l’objet, le sujet, des seins morcelés.

Nombre effroyable de femmes violées,

Qui parviennent ou ne peuvent l’évoquer.

D’autres encore abusées, ou agressées,

Malmenées ou ayant déjà avorté,

Celles qui rêvent de maternité,

Ou qui n’prennent jamais leur pied.

Pères, oncles et frères,

Mères, tantes : souvenir amer.

Garder le secret, idolâtrer, aimer, détester

 

Qu’est ce qui fait qu’on se donne le droit d ‘abuser de quelqu’un sans culpabilité ?

 

Jouer ou jouir une voyelle qui change le jeu du je !

À Toi a qui ça parle

Ou à toi que ça effraie

À toutes celles qui se sont battues dans leur vie jusque dans la rue

Pour que jamais plus la féminine sexualité ne rime qu’avec soumission ou maternité.

 

Sexo terre happy pour renouer avec la vie !

 

 

Oui, aux plaisirs, Ô plaisir !

Oui au fait de jouir,

Oui, non, s’il te plait

Gagnons en assertivité !

Mémoire traumatique face à l’organe magique

Cher clitoris, nom grec ou ancien ?

Qu’est ce bien que ce machin ?

Moi je m’en fous je suis vaginale,

Ou peut être même bien anale

Le plaisir clitoridien on le sait bien c’est un truc enfantin !

Effrayant ou rassurant,

Quand on sait la vérité.

Vérité anatomique,

Clitoris à mission orgasmique.

 

Toi à qui on a coupé les elles,

À qui on a brisé la vie.

Hypnose, PNL, ou sexothérapie.

Outil efficient et pratique

Avec thérapeute bienveillant

Peut devenir baguette magique.

 

Quand on sait qu’entre Éros et Thanatos

Il y a juste le « çà » : Pulsion de vie ;

Le surmoi de la censure,

En dessous de la ceinture.

Ceinturé, menotté, yeux bandés,

Rêveries sexuelles, fantasmes ou bien actés !

D’organe à orgasme il n’y a que le SM,

Être une femme et admettre que le sexe on aime !

Ne nous soucions plus de rien, faisons nous du bien !

 

Sexo terre happy pour renouer avec la vie !

 

Ils viennent à moi ces gens là,

Dans mon organisme,

Femme souffrant de vaginisme,

Machisme ou sadisme,

Jamais personne encore pour priapisme.

 

J’aime les gens différents,

Différents de quoi et par quoi ?

Parce qu’universellement bienveillants.

Après tout finalement, n’est ce pas ça qui nous rend humain ?

Savoir se servir de ses mains,

Pour le plaisir : Ah c’est malin !

Il faudrait quand même pas que ça se sache,

Ce serait trop vache !

Ashtag, Twitter,

Facebook ou ailleurs

Tout le monde en parle,

De l’amour ou du sexe,

Celui pour toujours, ou celui de son ex.

Et si tu découvrais d’abord,

Tout ce que c’est de faire vivre ton corps ?

Ces sensations sensorielles, sensuelles, sexuelles.

Non, surtout n’en parlons pas.

La société ne veut pas !

Pas de toi, Ô sexe d’où nous venons,

Sexe de femme d’où nous sortons.

Sortir, entrer, c’est la réalité.

Allers-retours, peut-être vécus chaque jour ?

La quantité n’est rien à coté de la qualité.

Si tu veux comprendre, apprendre à prendre,

Entendre, il faut attendre :

Sexualité rime avec maturité.

La valeur n’attend pourtant pas le nombre des années ?

Pour savoir, il faut se taire.

Position basse, près de la terre.

Désapprendre pour mieux apprendre, sexothérapie merci.

Mon université de la vie, moi sexo terre happy !

 

La chance de pratiquer un métier,

Qui par le transfert et le contre transfert

Avec un patient, un peu plus concret,

Me ramène sur ma planète terre.

Sexothérapie : mélange savant de savoirs livresques,

Et de récits, vécus de sexualités pittoresques

Expériences seules ou partagées

Corps contraints ou corps libérés

Impliquant pleinement ce que je suis,

Tout en ne jamais réellement prendre parti.

Partie, morcelée, écoutée pour recoller, réunifier.

Pas de projets pour mes patients, juste accompagnés sur le chemin.

De là où ils sont nous partons.

Là où l’on va ?

Un mystère.

Celui de lui, de moi, de nous, de vous

Tous égaux et si différents

Merveilleuses sexualités salutaires nous rassemblant sur la planète terre.